Les lames du cardinal

Carte non disponible

Date/heure
Date(s) - samedi 23/03/2019 - dimanche 24/03/2019
19 h - 1 h

Catégories


lames du cardinalL’univers du jeu est tiré du cycle des Lames du Cardinal, constitué de trois romans de Pierre Pevel. Ils se déroulent à la période historique de Richelieu et Mazarin, mais avec une différence de taille avec notre monde : les dragons existent. L’un d’entre eux a d’ailleurs ravagé Paris il y a quelques années. Ces créatures peuvent prendre une forme humaine, et ainsi tenter de contrôler les cours et autres centres de pouvoir. Présents depuis les débuts du monde, leurs capacités physiques et magiques se sont étiolées au fur et à mesure des siècles, jusqu’à ce que la découverte d’une plante ramenée par Christophe Colomb leur redonne à la fois une partie de leur puissance mais également leur fertilité, perdue lors d’une malédiction. Ils peuvent donc de nouveau espérer régner sur le monde.

Les dragons ont créé plusieurs races : dragonnets, qui ont un lien empathique avec leur maître, wyverns, syles (des salamandres carnivores), tarasques, dracs (humanoïdes avec des caractéristiques de dragons, ayant leurs propres quartiers dans certaines villes). Les sang-mêlés sont quant à eux des hybrides d’humains et de dragons.

Les dragons ont organisé plusieurs sociétés plus ou moins secrètes. L’une est dédiée à la survie de l’humanité, alors que la Griffe Noire cherche à imposer un règne draconique en Europe. Ses actions se veulent subtiles, contrairement à  l’ordre des Naos qui veut faire de même, mais de manière ouverte, dans les pays nordiques.

La magie, inventée par les dragons, est partie intégrante de l’univers. Des rituels, longs et complexes, et des sortilèges, plus rapides mais moins puissants, peuvent être lancés par les dragons et les humains. De même, la divination est pratiquée grâce à un jeu de tarot spécifique, et l’alchimie est une réalité. Des substances chargées de magie, tels le sang ou les écailles des dragons, et des artefacts, permettent d’en faciliter l’utilisation. Mais tout humain en contact avec la nature draconique développe une maladie, la rance, à plus ou moins long terme, maladie mortelle sans remède connu.